Chemin des carrons - Romenay

La Bresse doit son identité au peuple gaulois des Ambarres et son nom à la déesse celtique des lacs sacrés et des eaux dormantes : Brixia.
Jusqu'au Haut Moyen-Age, il n'existe qu'une seule Bresse qui appartenait à l'Empire de Charlemagne. A sa mort, le Nord est rattaché au Duché de Bourgogne, le centre et le Sud à la Sirerie de Bâgé qui rejoindra le Comte de Savoie lors du mariage de Sibille de Bâgé et Amédé IV. A la mort de Charles le Téméraire, en 1477, la Bresse Bourguignonne, appartenant au Duché de Bourgogne rejoint le Royaume de France gouverné par Louis XI. En 1601, la Bresse Savoyarde (de l'Ain) devient française suivie de la Bresse Jurassienne. 
A l'époque gallo-romaine, le village de Romenay situé à la jonction de deux voies romaines, sert entre autre de "station douanière" et de lieu de villégiature. Au VIème siècle, une charte du roi burgonde, Gontran, place Romenay sous la direction des évêques de Mâcon. Le village restera sous leur autorité jusqu'à l'époque révolutionnaire. 
Au temps des seigneurs, le territoire bressan est partagé entre différents empires. Dans un contexte de troubles apportés par les nombreuses incursions des seigneurs voisins et de la guerre de Cent Ans, Romenay se pare d'un rempart et d'un profond fossé défensif. Souvent assiégée, la ville résiste tant bien que mal aux assauts de plus en plus nombreux, auxquels les évêques barons ont bien du mal à faire face. Deux portes fortifiées, une partie de l'enceinte et une tour de guet construites en briques, datant de l'époque médiévale sont encore visibles aujourd'hui. 
La baronnie connut une grande prospérité avec ses cinq importants fiefs, à savoir : Cornon, Lissiat, Saint Romain, Moissiat et la Train (compris ensuite au fief du Biolay). Ces anciens hameaux appartenaient à des seigneurs et à des chanoines. Les évêques de Mâcon continuèrent à être les seigneurs de Romenay jusqu'en 1791, date à laquelle l'Assemblée Constituante supprima plusieurs évêchés et parmi ces derniers celui de Mâcon. 
Romenay fit sa renommée autour de son folklore et de son patrimoine, et devint en 1937 "Village Rural de France" à l'exposition universelle de Paris. 
Téléchargez le plan de visite