Cité aux 157 arcades - Louhans

La Bresse doit son identité au peuple gaulois des Ambarres et son nom à la déesse celtique des lacs sacrés et des eaux dormantes, Brixia. Jusqu'au Haut Moyen-Age, il n'existe qu'une seule Bresse qui appartenait à l'Empire de Charlemagne. A sa mort, le nord est rattaché au Duché de Bourgogne, le centre et le sud à la Sirerie de Bâgé qui rejoindra le Comté de Savoie lors du mariage de Sibille de Bâgé et Amédé IV. 
A la mort de Charles le Téméraire, en 1477, la Bresse Bourguignonne, appartenant au Duché de Bourgogne rejoint le Royaume de France gouverné par Louis XI. En 1601, la Bresse savoyarde (de l'Ain) devient française suivie de la Bresse jurassienne. 
Louhans signifie "site agréable au bord de l'eau" doit son origine aux Burgondes qui s'installèrent au Vème siècle. Au IXème siècle, Louis le Bègue fait don du village à l'abbaye de Tournus. En parallèle, le commerce du sel se développe, la ville devenant un relais entre le Jura et la vallée de la Saône. 
Au XIIIème siècle, le petit bourg devient une ville commerçante, avec l'instauration d'un péage sur le confluent Saône-Seille. Henri d'Antigny, seigneur de Sainte Croix et de la Maison de Vienne prend possession de la ville, qu'il fait entourer de remparts et de fossés. En 1269, il accorde une charte de franchises à la ville et c'est à cette époque que remontent les premières constructions des arcades.
La ville prospère grâce au commerce des draps et de la toile de chanvre. A partir du XVIème siècle, la ville aux frontières de la Bresse savoyarde et de la Franche-Comté, fut souvent au centre des conflits, ce qui limita son expansion. Elle se maintint cependant comme une importante zone agricole, en développant foires et marchés et s'impose comme le lieu de négoce le plus actif de la contrée. 
Louhans continue à s'inscrire dans l'urbanisme médiéval en étant constituée d'une rue principale composée de 157 arcades.  
Téléchargez le plan de visite.