Pays des peintres - Cuiseaux

La Bresse doit son identité au peuple gaulois des Ambarres et son nom à la déesse celtique des lacs sacrés et des eaux dormantes : Brixia
Jusqu'au Haut Moyen Age, il n'existe qu'une seule Bresse qui appartenait à l'Empire de Charlemagne. A sa mort, le Nord est rattaché au Duché de Bourgogne, le centre et le Sud à la Sirerie de Bâgé qui rejoindra le Comté de Savoie lors du mariage de Sibille de Bâgé et Amédé IV. A la mort de Charles le Téméraire, en 1477, la Bresse Bourguignonne, appartenant au Duché de Bourgogne rejoint le Royaume de France gouverné par Louis XI. En 1601, la Bresse Savoyarde (de l'Ain) devient française suivie de la Bresse Jurassienne. 
Nichée au pied du Revermont, enclavée dans le département du Jura, Cuiseaux est la ville la plus à l'Est du département de la Saône et Loire. La ville florissante au Moyen-Age a obtenu sa charte des libertés et des franchises en 1265. La Seigneurerie appartient aux Sires de Cuiseaux, issus de la maison comtale de Bourgogne, jusqu'en 1320, puis aux princes de Chalon et d'Orange pendant trois siècles. 
En 1664, elle passe à la famille des Bourbon-Conde qui la vendit en 1764 au mathématicien Alexis Fontaine des Bertins. Son héritier, Nayme des Oriolles, fut le dernier seigneur de Cuiseaux. 
Cuiseaux est une place forte ceinturée qui fut maintes fois assiégée et pillée. En 1477, un lieutenant de Louis XI s'empara de la ville et la réduisit en cendres. Il ne subsista qu'une maison, l'église et la Porte du Verger. Aujourd"hui, Cuiseaux apparait dans un état proche de celui où elle était au XVIIème siècle. Les rues et les principaux bâtiments de la ville datent du XVème siècle.  
Cuiseaux est aujourd'hui "Pays des peintres". Elle a vu naître et vivre Edouard Vuillard (1868-1940) et Pierre Puvis de Chavannes (1824-1898), deux artistes de renommée mondiale. Une biennale des arts et de nombreux autres évènements sont fréquemment organisés.
Téléchargez le plan de visite.